COP 21 - Déprogrammer l'apocalypse Agrandir

COP 21 - Déprogrammer l'apocalypse

Déprogrammer l'apocalypse
40 auteurs s'engagent
100 textes pour comprendre

Le passé, le présent et l'avenir du climat
Les leçons pour éviter le pire

Le poids des documents
Le choc des mots
Les preuves photographiques

À méditer en famille

Plus de détails

460347

19,00 €

À quoi ressemblait le climat dans le passé ? En quoi l’activité des hommes est-elle responsable du réchauffement climatique ? Quel impact celui-ci aura-t-il sur les populations ? Quelles solutions existe-t-il ? Ce sont à ces questions que l’ouvrage entend répondre. De manière claire et didactique, il montre, explique et discute les différents aspects des changements climatiques.

  • Hauteur : 17,8
  • Largeur : 17,8
  • Nombre de pages : 216

Raymond Woessner a réuni autour de lui une large équipe de spécialistes, issus des différents domaines concernés par la question du climat.

Jean Acri est spécialiste du commerce et des transports internationaux.Il est fondateur et dirigeant de Acri Consulting et Formation pour le Conseil de la formation dans les domaines de la Politique de Développement, la Facilitation du Commerce International et des Transports, Lucinges (Haute-Savoie).

Christine Adongo est une environnementaliste kényane.

Pierre André est doctorant en Philosophie politique et éthique à Paris Sorbonne et consultant.

Florence Brondeau est maître de conférence en Géographie à l'Université de Paris Sorbonne.

CASSIS(Coopération, Accompagnement, Soutien aux Structures et Initiatives Solidaires) est un organisme d'accompagnement de projets de l'Économie Sociale et Solidaire intervenant principalement sur le territoire de Sud Alsace.

Jacques Charlier est professeur émérite de Géographie à l'Université de Louvain-la-Neuve (Belgique) et past-président de l'Académie Royale Belge des Sciences d'Outre-Mer.

Joël Danard, statisticien de formation, est planificateur des transports et a une expérience internationale approfondie tant dans le domaine des transports urbains que ferroviaires conventionnels ou de grande vitesse.

Philip Deline est membre du laboratoire EDYTEM et maître de conférence au département de Géographie de l'Université Savoie Mont Blanc.

Adrien Dreuz est journaliste àL'Alsace(Mulhouse), responsable des informations régionales et spécialiste des questions transfrontalières.

Gérard-François Dumont est professeur à l'Université Paris-Sorbonne et dirige la revuePopulation & Avenir.

Valérie Fèvre-Nollet est maître de conférences habilitées à diriger les recherches à l'Université Lille 1 Sciences et Technologies, au sein du Laboratoire physico-chimie des Processus de Combustion et de l'Atmosphère.

Lorena de Freitas et Juliana DeCastro sont étudiantes de doctorat en Ingénierie des Transports à l'Université Fédérale de Rio de Janeiro etJuliana Munizest doctorante en Géographie des Transports à l'Université Paris-Sorbonne.

Marie Gardent est membre associée du laboratoire EDYTEM.

Delphine Gramond est docteur en Géographie et maître de conférences à l'Université Paris-Sorbonne.

Laurent Guihéry est professeur à l'Université de Cergy-Pontoise, au laboratoire M.R.T.E (Mobilité. Réseaux. Territoires. Environnement)

Benoît Hazard est anthropologue, chargé de recherche au Centre National de la Recherche Scientifique, et dirige l'axe environnement de l'Institut interdisciplinaire d'anthropologie du contemporain

Karl Hoarau est maître de conférencces en Géographie à l'Université de Cergy-Pontoise, spécialiste de la climatologie des cyclones tropicaux

Fructueux Houngbégnon est diplômé en écologie, en géographie et en  génie de l'environnement ; il a notamment étudié à l'Université de Montpellier 2 et à l'Université Paris-Sorbonne.

Kevin Janin, après une formation d'Urbanisme et d'Aménagement à l'Université Paris I et de Transport et de Logistique à l'Université Paris IV, est chercheur en systèmes innovants de logistique urbaine.

Joseph Kleinpeter,ingénieur, est directeur de l'ASPA - ATMO (Association pour la Surveillance et l'Étude de la Pollution Atmosphérique en Alsace) à Schiltigheim.

Yohan Lafragette est agrégé de Géographie, membre du comité de rédaction des Cafés Géographique et spécialiste des vignobles du Nord-Est de la France.

Esméralda Longépée est docteur en Géographie. Elle est membre du laboratoire Littoral, Environnement et Sociétés à l'université La Rochelle.

Johan Lorck, titulaire d'une licence de journalisme, est chargé de la veille audiovisuelle et rédacteur du site global-climat.com

Florence Magnin est chercheuse post-doctorale au laboratoire EDYTEM et à l'Université d'Oslo.

Alexandre Mallet est étudiant en mester 2 Transports, Logistique, Territoires et Environnement (Paris Sorbonne).

Nora Mareï est chargé de recherche au CNRS. Elle a soutenu sa thèse de doctorat sur le détroit de Gibraltar à l'université de Nantes en 2012.

Christelle Méha est docteur en Géographie et travaille sur les interactions entre santé et environnement. Elle est actuellement post-doctorante au seins du laboratoire Territoires, Villes, Environnement et Sociétés de l'université du Littoral-Côte d'Opale.

Alexis Metzger est docteur en Géographie, actuellement postdoctorant à l'université de Limoges dans le chaire Capital environnemental et gestion durable des cours d'eau.

Anne Minot retraitée, a travaillé au ministère de la Culture (éducation artistique et création chorégraphique)

Caroline Norrant est maître de conférences en Géographie à l'Université de Lille 1 Sciences et Technologies, au sein du Laboratoire Territoires, Villes, Environnement et Société.

Fabienne Picard est maître de conférence HDR en Économie à l'Université de Technologies de Belfort-Montbéliard.

Sylvie Pouteau est biologiste et éthicienne végétale, chargée de recherche à l'Institut national de la recerche agronomique.

Colette Ranély Vergé-Dépré est agrégée et maître de conférence en Géographie a l'ESPE de la Martinique.

Ludovic Ravanel est chargé de recherche CNRS zu laboratoire EDYTEM. Géomorphologue et membre de la Compagnie des Guides de Chamonix

Marie-Noëlle Reboulet est ingénieur des techniques agricoles, titulaire d'un DESS d'économie du développement, engagée depuis de nombreuses années dans différentes ONG de développement, membre d'un bureau d'études énergie éolienne et professeur dans l'enseignement agricole

Florence Rudolf est sociologue de l'environnement et du risque

Nicolas Schoenenwald est professeur de Géographie en classes préparatoires au lycée Jean-Baptiste Corot de Savigny-sur-Orge et docteur en éographie.

Didier Taverne est titulaire d'un DEA de Sciences économiques et docteur en Science politique.

Auxane Tertraisa un Master de Géographie sociale de l'Université de Caen Basse-Normandie.

Raymond Woessner est agrégé et professeur de Géographie à Paris-Sorbonne, où il dirige le Master Transport, Logistique, Territoires et Environnement. Il est directeur de collectionn pour la géographie aux Éditions Atlande.

 

"Le climat change, le monde aussi, certains vont en souffrir, d'autres vont en profiter, et après, quoi de neuf ? Il y a ceux qui vont subir le phénomène parce qu'ils n'ont pas les moyens de s'adapter. Et ceux qui peuvent saisir de nouvelles opportunités parce qu'ils sont puissants techniquement, économiquement et politiquement. Le changement climatique s'intègre alors à l'ordre existant du monde, un ordre qu'il ontribue finalement à renforcer."