Garde à vue Agrandir

Garde à vue

Marilyne Videau

Plus de détails

460439

15,00 €

Un texte mordant à caractère social, juridique et politique qui dépeint le quotidien de la délinquance, de ceux qui en vivent, de ceux qui y vivent, et de ceux qui tentent de l'endiguer. Une réflexion en profondeur sur la garde à vue, ses limites et ses dangers. Les bruits, les odeurs, les pesanteurs du commissariat. Les angoisses de la cellule. Le poids de l'attente. La violence sourde des interrogatoires. Du dealer au chef d'entreprise, la galerie de portraits des délinquants est riche et étonamment variées. Personne n'est à l'abri d'une garde à vue, mais quelles en sont les règles ? L'auteur dévoile une partie des règles du jeu d'un moment si particulier que, pour le prévenu, les dés semblent pipés. Un texte engagé, réaliste, humaniste et dérangeant.

  • Hauteur : 17,8
  • Largeur : 12 cm
  • Nombre de pages : 150

Marilyne Videau a été avocate. Pendant ses années d'exercice, elle a parcouru les commissariats et gendarmeries de sa région pour exercer ses fonctions selon le serment d'avocat avec "dignité, conscience, indépendance, probité et humanité".

Les défendre
Au garde à vous
Respire ta justiéce
Victimes de la police et policiers victimes
Aléas-lois
Et le caombat de l'avocat pour la défense continue
Pas un mot
Innocentes vulnérabilités
Toujours une place pour les doctrines
Le flag des collectors
La sincérité ou la sécurité
Mais à quoi sert l'avocat dans les salades ?
En porte-voix
 
“Dans la gendarmerie, je retrouve le brigadier en charge de l'enquête qui me présente brièvement la situation et me mène rapidement au bureau dans lequel je vais pouvoir m'entretenir avec le gardé à vue.
Parfois c'est un bureau, parfois  c'est un geôle.
Je jette un oeil à la décoration du bureau, et constate que l'endroit fourmille d'objets insolites. Ainsi, mon regard est accroché par une collection de bongs qui se dressent, comme en majesté, en hauteur sur une armoire. Sortes de tuyaux branchés sur un réservoir d'eau, utilisés par les fumeurs de haschisch pour augmenter les effets du produit, ils ont des formes insolites et multicolores, très phalliques à vrai dire, je me surprends à penser. C'est à les confondre avec une collection de godemichets. Collection freudienne dans une gendarmerie.”

- interview de Maryline Videau sur Radio Campus Bordeaux.

- interview de Maryline Videau sur France Bleu Gironde le 25/10/2017 (à réécouter en podcast sur le site de France Bleu).

- interview de Maryline Videau sur La Clé des Ondes le 30/10/2017.