search

Réussir le Capes de Lettres - Épreuve de leçon - domaine théâtre

18,86 €

Patrick Haluska

Quantité

  Livraison en lettre suivie

3€ en France métropolitaine et à l'international, 8€ dans les DOM-TOM

L’ouvrage propose tous les éléments nécessaires pour comprendre les enjeux de l'épreuve, apprendre à raisonner face au sujet, développer une méthode de travail efficace, maîtriser les savoirs et les compétences requis, disposer de fiches pratiques, s'entraîner à partir d'exemples et de contre-exemples, et, au-delà du concours, améliorer son propre enseignement.

Fiche technique

Référence
460861
ISBN
9782383508616
Hauteur :
17,8 cm
Largeur :
12 cm
Nombre de pages :
216
Reliure :
broché

SOMMAIRE

INTRODUCTION ...............................................11

CERNER LÉPREUVE, DESCRIPTIF DES ÉPREUVES............... 13

PREUVES DADMISSIBILITÉ . . . . . . . . . . . 13

Épreuve écrite disciplinaire . . . . . . . . .13

Épreuve écrite disciplinaire appliqué. . .14

PREUVES DADMISSION . . . . . . . . . . . . . 14

Épreuve de leçon . . . . . . . . . . . . . . . . .. . 14

Épreuve d’entretien . . . . . . . . . . . . . . .. . .15

TYPOLOGIE ET CONSTITUTION DES SUJETS. . . . 17
LES ATTENTES DU JURY  . . . . . . . . . . . . . . . . . 23

LES ENJEUX DE L’EXPLICATION DE TEXTE

QUEST-CE QUE LIRE UN TEXTE ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 29

DISTINCTION ENTRE LECTURE HEURISTIQUE ET LECTURE HERMÉNEUTIQUE 30

INTERPRÉTER ET NE PAS ATOMISER LES TEXTES . . . . . . . . . . . . . . . . 33

COMMENT PROBLÉMATISER ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35

PROBLÉMATIQUE MONTANTE VERSUS PROBLÉMATIQUE DESCENDANTE . . 36

DEUX EXEMPLES DE PROBLÉMATISATION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 37

Exemple 1 : Jean Cocteau, La Machine infernale, 1934 . . . . . . . . . 37

Exemple 2 : Racine, Andromaque, acte III, scène 7, 1667 . . . . . . . 40

• Première photographie: Andromaque,
mise en scène de Farid Paya, Compagnie du lierre, 2004 . . . . . . . . . . . . . 42

• Deuxième photographie: Andromaque, 2010,
relecture et mise en scène d’Anne Théron, 2011 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 43

CROISER LES REGARDS SUR LE TEXTE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 45

L’EXPLICATION LINÉAIRE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 47

EXEMPLE 1. JEAN RACINE, PHÈDRE, ACTE II, SCÈNE 5, 1677 . . . . . . . 47

EXEMPLE 2. ANTIGONE, ANOUILH, 1944 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 51

EXEMPLE 3: IONESCO, LE ROI SE MEURT, 1962 . . . . . . . . . . . . . . . . . . 55

Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 58

• Situation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 58

• Lecture de l’extrait . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 58

• Contextualisation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 58

• Problématique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 58

• Composition . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 58

Explication . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 59

Conclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 61

LA LECTURE ORALE DU TEXTE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 63

EXEMPLE 1 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 63

EXEMPLE 2 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 65

LES ENJEUX DE L’ANALYSE DE LA CAPTATION

COMMENT ANALYSER LA CAPTATION ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 69

QUELQUES PRINCIPES DE MÉTHODE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 69

QUE FAUT-IL ANALYSER DANS UNE CAPTATION ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . 70

QUAND INTÉGRER LANALYSE DE LA CAPTATION ? . . . . . . . . . . . . . . . . . 71

LA MISE EN SCÈNE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 73

LA SCÉNOGRAPHIE AVEC QUATRE EXEMPLES DANALYSE . . . . . . . . . . 75

EXEMPLE 1 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 77

EXEMPLE 2 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 79

EXEMPLE 3 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 80

EXEMPLE 4 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 82

ÉLÉMENTS DE DIDACTIQUE

LE THÉÂTRE DANS LES PROGRAMMES SCOLAIRES . . . . . . . . . . . . . . . . . 87

LES PROGRAMMES DU COLLÈGE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 87

Cycle 3 (CM1 – CM2 – 6e) . ............. . . . . . . . . . . . . . . . . . 87

• Classe de sixième . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 87

Cycle 4 (5e – 4e – 3e) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 88

• Classe de cinquième . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 88

• Classe de quatrième . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 88

• Classe de troisième . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 88

LES PROGRAMMES DU LYCÉE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 89

En seconde . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 89

En première . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 91

COMMENTAIRES SUR LES PROGRAMMES DU LYCÉE . . . . . . . . . . . . . . . . 93

LA NOTION DE SÉQUENCE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 95

QUEST-CE QUUNE SÉANCE DENSEIGNEMENT ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . 97

DISTINCTION DIDACTIQUE / PÉDAGOGIE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 99

L’INTERDISCIPLINARITÉ (LE DIALOGUE ENTRE LES DISCIPLINES) . . . . 101

COMMENT CHOISIR LE POINT DE GRAMMAIRE ? . . . . . . . . . . . . . . . . . 103

LES ÉVALUATIONS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 105

LE PARCOURS DÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE . . . . . . . . . . 107

L’HISTOIRE DES ARTS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 109

MÉTHODOLOGIE ET PLAN DE L’EXPOSÉ

ORGANISATION GÉNÉRALE DE LEXPOSÉ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 113

ORGANISATION DE LEXPLICATION DE TEXTE (DE 15 20 MINUTES) . . 113

Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 113

La lecture à voix haute . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 117

Contextualisation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 118

Problématique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 120

Composition du texte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 120

Explication du texte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 122

Conclusion avec ouverture vers la captation . . . . . . . . . . . . . . . . . 123

Conclusion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 123

GESTION DE LÉPREUVE
LORS DE LA PRÉPARATION DE TROIS HEURES
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 125

L’ENTRETIEN . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 127 QUELQUES CONSEILS POUR LORAL . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 129

FICHES NOTIONNELLES
ET QUELQUES GRANDS METTEURS EN SCÈNE

FICHES NOTIONNELLES . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 133

LA TRAGÉDIE CLASSIQUE . . . . . . . . .133

Pistes pour une analyse des texte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .133

Citations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .134

LA COMÉDIE CLASSIQUE . . . . . . . . . . 134

Pistes pour une analyse des texte . . . . . . . . . . 134

Citations . . . . . . . . . . . . . . . . .  . . . . . . . . . . 134

LE LANGAGE THÉÂTRAL . . . . . . . . . . . .136

Le langage verbal . . . . . . . . . . . . . .136

Le langage non verbal . . . . . . . . . . .137

Les didascalies . . . . . . . . . . . . . . . . .138

Spécificité du langage théâtral . . . . .138

La double énonciation théâtrale . . . .139

Les espaces au théâtre . . . . . . . . . . .140

POÉTIQUE DUN DIALOGUE AU THÉÂTRE . . . . . . . . . .141
PROPOS DU COMIQUE : LE RIRE DE BERGSO . . . . . . . . . .142

PROPOS DU BAROQUE . . . . . . . . . . 143

LE DRAME ROMANTIQUE . . . . . . . . . . .145

Le refus des règles des trois unités . . . . . . . . . .146

Le sublime et le grotesque . . . . . . . 146

La couleur locale . . . . . . . . . . . . . .146

Le rejet des bienséances . . . . . . . .147

Comment jouer le drame romantique ?. ... . ... . . . . . . . . . . . . .148

LE THÉÂTRE SYMBOLISTE . . . . . 149

LE THÉÂTRE ÉPIQUE DE BRECHT LE THÉÂTRE DE LABSURDE . . . 150

MÉLODRAME ET VAUDEVILLE . . . . . . . . . . . .152

Le mélodrame . . . . . . . . . . . 156

Le vaudeville . . . . . . . . . . . .156

METTEURS EN SCÈNE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 159

SUJETS TRAITÉS

SUJET 1 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 165

CORPUS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 165

EXPLICATION DE TEXTE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 168

Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 168

• Situation du texte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 168

• Lecture du texte à voix haute . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 168

• Contextualisation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 168

• Problématique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 168

• Composition . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 168

Explication du texte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 169

• Premier mouvement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 169

• Deuxième mouvement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 170

• Dernier mouvement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 171

• Conclusion / transition . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 172

PARTIE DIDACTIQUE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 172

SUJET 2 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 177

CORPUS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 177

EXPLICATION DE TEXTE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 180

Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 180

• Situation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 180

•Lecture du texte à voix haute . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 181

• Contextualisation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 181

• Problématique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 181

• Composition . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 181

Explication du texte . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 181

• Premier mouvement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 181

• Deuxième mouvement ..... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 183

• Troisième mouvement ..... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 183

• Conclusion / transition ..... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 184

PARTIE DIDACTIQUE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 184

SUJET 3 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 191

CORPUS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 191

EXPLICATION DE TEXTE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 194

Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 194

• Situation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 194

• Lecture du texte à voix haute . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 194

• Contextualisation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 194

•Problématique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 195

• Composition . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 195

EXPLICATION DU TEXTE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 195

• Premier mouvement . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 195

• Deuxième mouvement ..... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 196

• Troisième mouvement ..... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 197

• Conclusion / transition ..... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 199

PARTIE DIDACTIQUE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 199

Analyse de la captation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 201

CONCLUSION . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 205

OUTILS

BIBLIOGRAPHIE .................................................

GLOSSAIRE .....................................................

Patrick Haluska est professeur agrégé de Lettres modernes à l'ESPE de l'académie d'Amiens où il est responsable des masters et prépare les étudiants au Capes et au CRPE. Il assure également depuis plusieurs années la préparation au CAPES et à l'épreuve de didactique de l'agrégation interne au Collège Sévigné.