On croit comprendre le monde avec ça ! Entretiens mémoriels avec Henri Mitterand Agrandir

On croit comprendre le monde avec ça !

Entretiens mémoriels avec Henri Mitterand

Clive Thomson

Plus de détails

460651

9782350306513

18,01 €

    À travers ses entretiens avec Clive Thomson, Henri Mitterand livre un regard lucide et mordant sur trois quarts de siècle de vie intellectuelle française et nord-américaine. De l’université expérimentale de Vincennes à Columbia (New York) en passant par l’université de Toronto et la Sorbonne Nouvelle, il a formé des générations d’enseignants et de chercheurs, avec notamment la création du centre Zola dont il est un des plus grands spécialistes et l’éditeur dans la “Pléiade”.
    Henri Mitterand a modifié
fondamentalement notre perspective sur la littérature française des XIXe et XXe siècles avec l’introduction de la sociocritique et de la génétique des textes. Un des représentants de la French Theory, il jouit aux États-Unis d’un immense respect. En France, il a profondément marqué le monde de l’édition, en particulier scolaire, avec les collections qu’il a dirigées chez Nathan. Ayant exercé son leadership bienveilant sur des cohortes de jeunes chercheurs, il livre ici les ressorts profonds de ses propres choix.

  • Hauteur : 21 cm
  • Largeur : 15 cm
  • Nombre de pages : 240
  • Reliure : broché

Avant-propos
Une amitié de cinquante ans

Premier entretien
Le destin passe et vous avez le coup de chance

Deuxième entretien
Une méthode, mais en même temps une poussée d'intérêt passionné

Troisième entretien
Relations extérieures

Quatrième entretien
Lisez Proust !

Derniers mots

Chronologie des principaux événements de la vie d'Henri Mitterand

Bibliographie des travaux d'Henri Mitterand

Choix d'articles
Chronotopies romanesques : Germinal
Pour une sémantique textuelle de Mallarmé
La quatrième dimension
Histoire/fiction : Les Onze de Pierre Michon
À la recherche du rythme

Index

Clive Thomson est professeur de Littérature française à l’école des langues et littératures, université de Guelph (Canada), et psychanalyste.
Il a publié les ouvrages suivants : Georges Hérelle, archéologue de l’inversion sexuelle “fin de siècle” (éditions du Félin, 2014), Mikhaïl Bakhtin: His World and Ours (in Bakhtiniana: Journal of Discourse Studies, 2016), Autobiographie et homosexualité en France au xixe siècle de Philippe Lejeune (éditions de la Sorbonne, 2017), Fières archives : documents d’homosexuels fin de siècle (Atlande, 2017, en collab.).

Clive Thomson : Qu’est-ce qui vous a amené à choisir votre sujet de thèse sur Zola ?

Henri Mitterand : Le sujet de thèse, ça a été à la fois une erreur et un bienfait, parce que je pensais faire une carrière de linguiste et puis finalement Zola m’en a détourné. Il m’en a détourné, pourquoi ? Parce qu’il y a une autre date, capitale, dans tous les virages que j’ai pu faire, ça a été la rencontre du docteur Jacques Émile-Zola. Je travaillais sur Zola, je faisais des enquêtes de vocabulaire sur l’œuvre de Zola, l’Assommoir, etc. Je n’étais pas absolument passionné, et je savais qu’il existait un fils de Zola, mais j’étais timide pour ça, je n’avais jamais osé sonner à sa porte. Je savais qu’il était parisien, médecin. Et puis, un beau jour, en 1957, je me suis dit : “Je prends le risque” et j’ai écrit au docteur Zola : “Je travaille sur l’œuvre de votre père, je serais heureux d’obtenir une rencontre avec vous…” Le lendemain, coup de téléphone, c’était le docteur Zola, me disant : “Je suis ravi qu’un jeune universitaire s’intéresse à l’œuvre de mon père, venez me voir, je vous montrerai des documents…” Et ça, ça a été décisif. Il habitait rue Pigalle, avec sa femme, qui était médecin aussi, très gentille. Ils ont été adorables tous les deux, et on est devenus très amis. Ils étaient vraiment plus âgés que nous et ils nous considéraient un peu comme des jeunes gens, non pas de leur famille, mais ils avaient une attitude assez paternelle. C’est si vrai que lorsque Marie-Hélène est née en 1959, Mme Zola a offert des couverts en argent, etc. Elle nous a même prêté le petit berceau en bois que vous avez peut-être vu à Saint-Père, blanc, dans lequel avait dormi sa petite-fille, Brigitte. Ils ne l’ont pas récupéré, je l’ai gardé. Nous avions donc des relations de collaboration et d’amitié très étroites. Le docteur Zola avait des archives, il avait des éditions originales, il m’a montré tout cela. Il avait le manuscrit de “J’accuse...!”, les lettres de Zola à son épouse, ainsi qu’à Jeanne, la mère de ses enfants. Enfin, bref… Pour un jeune chercheur qui découvre ces trésors, c’est une illumination. Très peu d’universitaires français s’étaient intéressés à Zola à l’époque. Citons la grande thèse de Guy Robert, celle de René Ternois, les articles de Marcel Girard. J’avais peu d’aînés dans le domaine des études zoliennes.

Accueil de l'ouvrage sur le site palmesacademiques.ca

C’est avec grand plaisir que je vous annonce la parution d’un nouvel ouvrage. Notre collègue Clive Thomson (University of Guelph, Ontario, Canada) vient de faire paraître On croit comprendre le monde avec ça ! Entretiens mémoriels avec Henri Mitterand aux Éditions Atlande, collection « Témoignages » (2021, 240 p.)

[...]
Au nom de l’APFUCC, je lui adresse toutes nos félicitations !
Valérie Dusaillant-Fernandes, présidente de l’APFUCC


À travers ses entretiens avec Clive Thomson, Henri Mitterand livre un regard lucide et mordant sur trois quarts de siècle de vie intellectuelle française et nord-américaine. De l’université expérimentale de Vincennes à Columbia (New York) en passant par l’université de Toronto et la Sorbonne Nouvelle, il a formé des générations d’enseignants et de chercheurs, avec notamment la création du centre Zola dont il est un des plus grands spécialistes et l’éditeur dans la “Pléiade”.

Henri Mitterand a modifié fondamentalement notre perspective sur la littérature française des XIXe et XXe siècles avec l’introduction de la sociocritique et de la génétique des textes. Un des représentants de la French Theory, il jouit aux États-Unis d’un immense respect. En France, il a profondément marqué le monde de l’édition, en particulier scolaire, avec les collections qu’il a dirigées chez Nathan. Ayant exercé son leadership bienveillant sur des cohortes de jeunes chercheurs, il livre ici les ressorts profonds de ses propres choix.

Recension sur la newsletter de l'association AIZEN

UPPER RIGHT: Long-term friend of the AIZEN Clive Thomson recently published "On croit comprendre le monde avec ça ! Entretiens mémoriels avec Henri Mitterand", a superb volume of interviews with the critic and great Zola specialist (éditions Atlande)!