Gargantua Agrandir

Gargantua

Par Nicolas Le Cadet et Adeline Desbois-Ientile

Plus de détails

460472

9782350304724

18,01 €

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

  • Esther et Athalie (nouvelle édition)

    Esther et...


    Racine Par Julia Gros de Gasquet, Marie-Alix...

  • Khâgnes 2012

    Khâgnes 2012


    Villon, Le Grand Testament Racine, Phèdre...

  • Du Bellay

    Du Bellay


    La Deffence et illustration de la langue...

Clefs-concours
S'adressant à tous les candidats aux concours, en particulier Agrégation et CAPES, Clefs-concours offre une synhtèse par sujet. Conçu comme un repère par rapport aux monographies et aux cours et comme un outil de révision, chaque ouvrage est articulé autour de fiches thématiques permettant de faire le point sur les acquis de la recherche.
Synthèse des travaux les plus récents, Clefs-concours permet de s'orienter dans la bibliographie et de mettre en perspective l'évolution des savoirs.
 
Clefs concours Lettres
Tous les titres sont organisés autour d’une structure commune :
- des repères : un rappel du contexte historique et littéraire.
- les grandes “problématiques”, indispensables à la compréhension des enjeux de l'œuvre.
- le “travail du texte” consacré aux questions de langue, de stylistique et de grammaire.
- des outils méthodologiques, notamment bibliographiques.
- un système de circulation entre les fiches et les références bibliographiques.
  • Hauteur : 17,8
  • Largeur : 12 cm
  • Nombre de pages : 288

Introduction

Les livres de Rabelais
De Pantagruel à Gargantua
L'histoire éditoriale de Gargantua 
L'édition de référence

Repères

1. Eléments biographiques

Le mystère de la naissance
Une jeunesse chinonaise
Les années de moinage dans le Poitou
Etudiant à Paris (?) et à Montpellier 
La carrière éditoriale, littéraire et médicale à Lyon
Les séjours italiens au service des frères Du Bellay
Le Rabelais de légende

2. La scène politique européenne

Conflits internationaux
Rabelais "publiciste royal": la satire de Charles Quint

3. Contexte religieux

La "doctrine" évangélique
1518-1526: l'expérience de Meaux
Mai 1533: l'affaire des "Beaulx placquars de merde"
Octobre 1534: l'affaire des Placards de Marcourt

4. Contexte éditorial: les Chroniques gargantuines

Les cinq états du texte
Des "créations de clerc"
"Continuation correctrice" et "continuation meurtrière"

Problématiques

1. La réécriture des Chroniques Gargantuines

Une nouvelle gigantologie
Modifications diégétiques
Variations stylistiques

2. L'hybridité générique

Les genres narratifs
L'art oratoire
Le dialogue
Le théâtre
La poésie 
De l'énumération à la liste

3. Le lecteur 

Un pacte de lecture complexe: le prologue
Un lecteur critique
Un lecteur érudit

4. L'éducation

Les modèles de Rabelais en matière de pédagogie
L'enfance du géant (VII-XII): une anti-éducation
Les deux pédagogies
Frère Jean, l'anti-Ponocrates

5. La guerre

Une peinture mi-réaliste mi-fantaisiste
Un idéal pacifiste: Rabelais disciple d'Erasme
L'art de la guerre

6. La satire religieuse

Les théologiens
Les pèlerins
Les moines 
Thélème 

Travail du texte 

Rappel des règles éditoriales de l'édition au programme

1. Introduction: les avatars de la langue rabelaisienne

2. Lexicologie

Approche diachronique
Approche synchronique
Notes sur l'orthographe

3. Morphosyntaxe

Les adverbes et les prépositions
Les pronoms
Les formes non personnelles du verbe
La négation
Les types de phrase

4. Stylistique

Une langue babélienne
La polyphonie romanesque
"Pource que rire est le propre de l'Homme"

Bibliographie 

Nicolas Le Cadet est ancien élève de l'ENS LSH, agrégé de Lettres modernes et maître de conférences en littérature française du XVIe siècle à l'université Paris-Est Créteil. Dans la même collection "Clefs concours - Lettres XVIe siècle", il a publié en 2011 une étude sur le Quart livre de Rabelais, en collaboration avec Olivier Halévy. Il a rédigé l'introduction, ainsi que les parties "Repères" et "Problématiques" du présent volume.

Adeline Desbois-Ientile est ancienne élève de l'Ecole normale supérieure de Paris, agrégée de Lettres modernes et maître de conférence en langue française du XVIe siècle à l'université Paris-Sorbonne. Elle est l'auteur d'une thèse de doctorat portant sur l'écriture de l'histoire et de la fiction poétique dans l'oeuvre de Lemaire de Belges. Elle a rédigé la partie "Travail du texte" du présent volume.

"Ce vaste ensemble fictionnel a déconcerté les lecteurs par son mélange d’obscénité et d’érudition. Dès sa parution, Pantagruel est qualifié d’“obscène” par Nicolas le Clerc, docteur de Sorbonne et curé de Saint-André-des-Arts. Il condamne le livre, à côté de deux autres écrits du temps, ainsi qu’en témoigne une lettre de Calvin datée d’octobre 1533. La même année, le poète Nicolas Bourbon, dans son épigramme In Rabellum, parue dans ses Nugae de 1533, s’étonne que Rabelais fasse perdre aux écoliers leur belle jeunesse “dans d’indignes grossièretés, dans le fumier, dans la fange” (“foeda in barbarie, in fimo inque coeno”). Puis dans son Theotimus (1549), un an après la parution du Quart livre de 1548, Gabriel de Puy-Herbault, moine de Fontevraud, décrit Rabelais comme un homme aux “mœurs grecques” uniquement préoccupé par les satisfactions corporelles. On le voit, la réputation d’obscénité qui accompagne Rabelais est déjà forgée à la Renaissance et les siècles suivants ne feront que l’amplifier au point de devoir proposer des versions expurgées de son œuvre : Le Rabelais moderne de l’abbé de Marsy en 1752, les Œuvres choisies de Rabelais de l’abbé Pérau la même année, Le Gargantua de la jeunesse d’A. Gerfaux en 1845, Le Rabelais classique, édition modernisée et expurgée à l’usage des écolières et écoliers d’A. Talandier en 1883… Ainsi, le siècle classique, qui s’est beaucoup nourri de Rabelais, à commencer par Molière et La Fontaine, se montre souvent perplexe devant cette “ordure” qui lui semble dénaturer une pensée par ailleurs profonde."