Le corps Agrandir

Le corps

Bénédicte Lanot  - Frank Lanot

Plus de détails

460435

19,00 €

Clefs concours Français-Philo
- des repères : une dose de culture générale pour bien comprendre la question.
- les œuvres : introduites, expliquées et analysées.
- le thème à travers les œuvres : les clefs de vos dissertations.
- des outils pour :
    • resituer (chronologies),
    • parcourir (résumés des œuvres),
    • se rappeler (points sur les personnages, lieux et références),
    • comprendre (définition des notions),
    • restituer (recueil de citations classées).

Votre ouvrage
    • toutes les connaissances nécessaires,
    • plusieurs niveaux de lecture possible,
    • des fiches déjà annotées,
    • un système de renvois très performant,
    • une information facile à trouver.
  • Hauteur : 21 cm
  • Largeur : 15 cm
  • Nombre de pages : 256

Frank Lanot est professeur agrégé de lettres modernes au lycée Victor Hugo de Caen et romancier.

Bénédicte Lanot, agrégée de Lettres modernes, docteur ès lettres, est professeur en CPGE économiques au lycée Charles de Gaulle de Caen.

INTRODUCTION

La culture générale : définition
Les mots du sujet

Pour penser, amener des réflexions

REPÈRES

Les héritages grecs et romains
L'héritage des religions abrahamiques
Pour une histoire du corps

Approches scientifiques du corps humain

PROBLÉMATIQUES

Éduquer/dresser les corps
Jeunesse/vieillesse histoire
Pour un éloge paradoxal du corps malade
Quel corps pour demain ?
La nouvelle querelle des images
Les mises en scène du corps dans l'art contemporain
Le corps postmoderne

Mon corps e(s)t moi

OUTILS

Préparation de la dissertation
Rhétorique de la dissertation
Bibliographie
Glossaire

"Le mot appartient à la famille des mots "incorporer" et "corporation" qui renvoie à l'idée d'assemblage ou d'ensemble. Le corps, c'est ce qui tient ensemble plusieurs éléments : on "incorpore" des oeufs en neige dans une pâte à gâteaux ; on "fait corps" avec son équipe dans un match de rugby ; on appartient au "corps de la magistrature". Le mot s'emploie aussi pour désigner un objet, une substance matérielle, individualisable ou isolable, pure ou composée, organique ou inorganique : on parle de "corps calleux", de "corps céleste", on observe la loi de la "chute des corps", on sait, selon les termes d'Archimède, que "tout corps plongé dans un liquide (...) subit une poussée de bas en haut...". Pour schématiser, on dira qu'un corps est un regroupement d'une myriade d'atomes dans un objet-concept, afin d'en pouvoir faire l'analyse. C'est une abstraction : le travail des sciences physiques consiste à trouver la meilleure abstraction afin de tenter de décrire le réel (en sachant que cette tentative sera toujours imparfaite)."